Chino Bleu BGMD-04

Chino d'été homme bleu avec Marchand Drapier

À bandes contrastées

180 €

Désolé, ce vêtement n'est plus dispo dans cette taille.

Votez pour que BonneGueule relance cette collaboration

Ok

Livraison offerte

Paiement sécurisé

Retours gratuits

  • Léger et confortable
  • Fine bande contrastante sur la jambe
  • Coton stretch
personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
L'avis de benoit

Pourquoi un chino d'été ?

S’il y a une chose que l’on rêvait de faire depuis un moment, c’était bien un pantalon d’été qui se démarque un peu. On trouve en effet l’offre actuelle souvent trop classique, voire un tantinet ennuyeuse, surtout au niveau des matières, qui se limitent à des gabardines de coton vues et revues.

Du coup, pour beaucoup trop d’hommes, un pantalon d’été se résume soit à des jeans trop épais et étouffants quand le mercure monte haut, soit à des chinos hyper classiques. 

On a comme d’habitude traité le chino comme un basique, mais on y a ajouté une matière technique, une coupe moderne et des détails qui font subtilement la différence

Pourquoi refaire une collaboration avec Marchand Drapier ?

Parce qu’on adore Benoît Carpentier, la richesse de son univers, et son obsession du détail sur les vêtements. C’est incontestablement une des personnes les plus « stylées » que l’on connaisse, et avec un très grand sens du partage !

Mais surtout, c’est une des rares marques qui arrive saison après saison à donner de vraies inspirations, avec des pièces portables qui ont un gros quelque chose en plus : les cols de chemises très travaillés, les revers en gros grain, les ganses sur les pantalons…

Et toujours une obsession des matières nobles (Benoît représente la quatrième génération d’une famille de marchands d’étoffes, qui fournissait notamment la royauté écossaise).

Un piping le long de la jambe pour réhausser la pièce 

La grande particularité stylistique du BGMD 04, vous l’aurez remarqué, c’est cette bande très fine qui parcourt l’extérieur de la jambe : on appelle ça un piping ou un liseré.

C’est une fine bande de satin en polyester (pour éviter qu’elle bouloche prématurément) qui parcourt toute la jambe pour allonger visuellement la silhouette. Benoît Carpentier qui est fan de ce détail, l’a puisé dans l’univers des smokings.

Une matière respirante et... stretch

On a choisi un tissu 98 % coton et 2 % élasthanne. L’intérêt de mélanger ces deux matières est de conserver l’aspect léger et aérien du coton tout en améliorant les propriétés respirantes du tissu. La régulation de la chaleur n’est donc pas altérée, mais au contraire améliorée avec un tissage aéré (on peut facilement souffler à travers le tissu, et ressentir l’air circuler quand on fait du deux-roues, grâce au tissage en piqué nid d’abeille).

Cela suffit pour rendre le tissu très élastique : vous pourrez croiser les jambes en terrasse avec un bon bouquin avec bien plus de confort qu’un chino classique (et tout autre pantalon fitté). Au port, c’est assez bluffant. Et ce qui a achevé de me convaincre, c’est qu’au toucher, la toile reste très similaire à la gabardine classique qu’on retrouve chez les autres chinos.

Une confection avec des détails tailleur

Marchand Drapier oblige, on est sur une jolie confection avec une ceinture de propreté, des ganses, et une propreté intérieure (le petit losange situé entre les deux jambes).

Le tout est réalisé au Portugal : on est obligé de confier ce type de travail à un très bon atelier, car l’extensibilité de la matière rend la découpe et le montage très techniques, il n’y a pas de place pour de l’à peu près.

Il y a aussi deux poches passepoilées à l’arrière, et on a mis partout des boutons en résine qui apportent une légère transparence. De plus, en tant que pantalon d’été, la pièce risque de passer souvent au lavage. C’est pourquoi on a préféré éviter les boutons en corne qui peuvent se casser en machine à la longue.

Comment ça taille ? 

Le sizing est très standardisé (et inutile d’anticiper la détente de la toile, choisissez ce pantalon comme n’importe quel chino ou pantalon de costume). C’est vraiment la même taille que vos pantalons de costume habituels.

Les jambes sont prévues longues (87 cm de l’entrejambe au bout du pantalon) : tout le monde pourra facilement faire un ourlet.

Et pour l'entretien ? 

Un bon chino est un vêtement qui passe sans problème en machine à laver après quelques journées de ports, surtout en été quand il fait chaud. Et vous n'avez pas les mêmes problématiques qu'avec un jean qui perd rapidement son pigment indigo.

Passez simplement vos chinos en machine à 30°, et laissez-les sécher tranquillement. Si vous les séchez au soleil, pensez à les retourner, afin de préserver la couleur. Mais pas de sèche-linge, ils n'aiment pas ça et vous le feront savoir !

Comment le porter ?

Le chino BGMD permet de passer d’un style à un autre très simplement (encore une fois, on n’aime pas les prises de tête). Il constitue une bonne base pour vos looks, que vous n’aurez ensuite qu’à étoffer. 

Vous pourrez les associer avec des tee-shirts, des chemises élégantes ou décontractées, ou encore des pièces plus fortes et colorées.

En restant dans les mêmes tons, le BGMD 04 permettra de remplacer votre jean brut durant l'été

Lâchez-vous sur les pièces lumineuses, contrastez la tenue. Attention à ne pas tomber dans un look monochrome en portant trop de bleu. 

Vos Questions
Pour compléter ta tenue...

Livraison offerte
Dans toute l'Europe
dès 100€ d'achat

Retours gratuits
30 jours pour changer d'avis
On s’occupe de tout

Paiement en 3x sécurisé
Par carte bancaire ou PayPal
Option 3x sans frais

Service client express
Réponses éclair de 10h à 19h
du lundi au vendredi