Exclusivité web

Sweat gris BGBJ-01

Sweatshirt en molleton slub Toki gris

En molleton japonais traditionnel

119 €

Désolé, cette taille n'est plus dispoVotez pour que ce produit revienne

Votez pour que ce vêtement revienne :

Ok

Livraison offerte

Retours gratuits

Paiement en 3x

  • Tricotage traditionnel chez Toki
  • Montage au Portugal
  • Molleton souple et confortable
  • Gris chiné texturé
personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
L'histoire de ce vêtement

Pourquoi un sweat ?

Quand on s'est décidé à faire un sweat on pensait que c'était une pièce facile à trouver et on s'est vite rendu compte que  :

  • soit le sweat n’a pour but que d’être le support d’un imprimé ou d’un concept trendy hipster vintage, sans le moindre travail sur la coupe ou la matière,
  • soit la marque a une approche totalement streetwear et comment dire… c’est coupé pour les gens très costauds (et puis les épaules raglan, ça n’aide pas à dessiner une silhouette),
  • soit ça coûte une fortune dès que vous souhaitez une matière un minimum travaillée.

Un cahier des charges sans concessions

De ce fait, Geoffrey et moi, on souhaitait une pièce qui réunissent ces trois critrères :

  • des matières uniques, haut de gamme et franchement introuvables ailleurs,
  • une coupe au scalpel (des épaules et un buste enfin ajustés),
  • le tout à un prix bien en deçà du marché.

C’est avec ce cahier des charges que nous sommes allés voir…Benjamin Jezequel.

Pourquoi une collaboration avec Benjamin Jezequel ?

À la base, Benjamin est un créateur qui avait lancé une gamme de tee-shirts aux découpes très graphiques. 

Puis, il a créé des sweats en travaillant non pas sur des découpes, mais en étant très pointu sur le choix des matières. Il a soigneusement évité de choisir un molleton gris vu et revu, et il a exploré des matières italiennes et – dans notre cas – des matières japonaises, tricotées de manière très particulière…

De plus, il a très bien compris nos exigences au niveau de la coupe du sweatshirt, sachant que lui-même proposait déjà des sweats plus fittés que la moyenne. Nous allons donc développer ces deux points !

Des matières japonaises ? Comme sur un kimono ?

Non, nous n’avons pas fait de sweats pour votre cours de karaté ! En fait, le fournisseur japonais a une sacrée histoire : il utilise des machines à tricoter vintage uniques de type tsuri qui tricotent en tube (et non en rouleau) et qui sont suspendus en l'air.

L’intérêt de cette vieille méthode est de préserver au maximum la douceur du fil pendant la production. De plus, les opérateurs manipulant ces machines doivent être expérimentés et avoir une bonne intuition sur les réglages à faire, ce qui rend la relève difficile…

Et mine de rien, ce détail change beaucoup de choses. Car sur une machine ordinaire qui tricote à haute vitesse, les boucles ont une forme ovale, et non ronde : une boucle bien circulaire respire mieux et garde mieux sa forme.

Produire de la maille de cette manière permet d’avoir une texture riche et authentique qu’aucune autre machine ne pourrait faire. C’est une vraie matière japonaise, avec ce côté artisanal que nous apprécions tant ! 

Un détail subtil dans la matière

Le BGBJ-01 (aussi appelé « modèle Geoffrey ») est d’un gris moucheté, avec un travail sur la boucle bien visible. Si vous le comparez avec un sweat normal, vous verrez que la boucle est plus large, ce qui favorise son élasticité. Ce gris moucheté a une petite particularité : de minuscules boucles bleues sont disséminées dans l’étoffe, ce qui donne un rendu absolument unique.

Comment ça taille ? 

Ça taille extrêmement normalement (oui, on ne se mouille pas trop).

En effet, on s’arrange à chaque fois pour que les tailles soient les mêmes d’une collab à l’autre. Par exemple, si vous avez toujours pris du XS chez nous, prenez du XS. Idem avec du M ou du L…

Nous avons maintenant une large palette de personnes faisant du XS, du S, du M ou du L au bureau, et il n’y a vraiment aucune surprise de ce côté. Jonathan et Nicolas, habitués du XS, ont un sweat qui leur va parfaitement. Flo porte du S. Geoffrey du M mais le S lui va aussi. Quant à moi, le M me va parfaitement. Vous n’avez donc aucune inquiétude à avoir de ce côté là.

Et sinon, prenez simplement votre taille habituelle : facile.

Et pour l'entretien ? 

Un bon sweat est un vêtement qui passe sans problème en machine à laver, mais à moins d'y avoir fait une grosse tâche de confiture le sweat n'est pas un vêtement qui demande à être lavé très souvent.

Passez simplement votre sweat en machine à 30°, et laissez-le sécher tranquillement à plat. Si vous le suspendez alors qu'il a été peu essoré il risque de se détendre sous le poids du coton gorgé d'eau. Pas de sèche-linge, cette belle matière mérite plus de soin que ça !

Comment le porter ? 

Le sweat BGBJ permet de passer d’un style à un autre très simplement (encore une fois, on n’aime pas les prises de tête). Il constitue une bonne base pour vos looks, que vous n’aurez ensuite qu’à étoffer.

Vous pourrez les associer avec des tee-shirts, des chemises élégantes ou décontractées, ou encore des pièces plus fortes et colorées, comme par exemple Geoffrey ici avec une chemise aux tons blanc et jaune.

Ce sweat peut aussi jouer un excellent rôle de basique dans tenue à compléter par un pièce forte comme celle d'Alexandre.

Vos Questions(0)
Pour compléter ta tenue...

Livraison offerte
Dans toute l'Europe
dès 100€ d'achat

Retours gratuits
30 jours pour changer d'avis
On s’occupe de tout

Paiement en 3x
Par carte bancaire ou PayPal
Option 3x automatisée

Service client express
Réponses éclair de 10h à 19h
du lundi au vendredi