Panier

Aucun produit

Gratuit Expédition
Gratuit Total

Commander

Envois gratuits* (Europe) et retours offerts (France)

Livraison offerte
Le Site Le Shop
Jean brut Selvedge Kurabo
Jean brut Selvedge Kurabo

Jean brut Selvedge Kurabo

La toile préférée des puristes

Un jean très haut de gamme, conçu pour vous faire vivre l'experience ultime du denim japonais.

  • Toile Japonaise Kurabo, 
  • Poids de 13 oz,
  • Poche ticket selvedge, 
  • Riverts cachés et renforcés. 

Guide des tailles

Disponibilité : En stock

177 €

Envois gratuits* (Europe) et retours offerts (France)

Envois gratuits* (Europe) et retours offerts (France)

Jean brut selvedge homme en toile japonaise

 
 

Pourquoi un jean en toile Kurabo ?

Fondé il y a plus d'un siècle, Kurabo est l’un des plus anciens tisserands japonais, spécialisé dans l'indigo naturel.

C'est aussi en 1972 le premier à avoir développé une toile selvedge japonaise, tissée sur des métiers caractéristiques : les fameux Toyoda.

Bref, c'est LA fabrique mythique du Japon, le Graal des passionnés du denim (avec Momotaro). 

Cette toile est utilisée par des marques qui produisent des jeans de puristes aux prix en général deux fois plus élevés. Et sa distribution hyper exclusive, sans commerciaux parlant l'anglais, contribue à entretenir le mythe.

Une toile selvedge teinte à l'indigo naturel

Quand le jean est neuf, le bleu est plus profond : mais au fil des délavages, des nuances de bleu plus riches vont s'exprimer.

C'est possible grâce à l'indigo qui va se patiner subtilement suite à ses nombreux bains de teinture. En effet, pour obtenir un denim sombre, il faut tremper plusieurs fois le fil de coton dans l’indigo naturel (en général, entre 15 et 20 fois). 

Pour une profondeur de couleur incroyable

La fibre est ainsi teinte en son coeur (deep core dyeing), contrairement à l’indigo synthétique, qui pénètre moins la fibre et n’accroche que la surface de la toile (et donne des délavages jolis, mais moins riches dans ses nuances).

Compliqué et coûteux à produire, cet indigo est toutefois plus écologique que l’indigo synthétique, puisque l’eau utilisée pour sa fabrication ne contient que des résidus complètement naturels.

Comment va vieillir la toile ? 

Vous verrez petit à petit apparaître des nuances de couleurs riches et variées : dans un premier temps, la toile va s’éclaircir uniformément, et prendre une couleur plus bleutée (pour rappel, elle est au début très sombre). 

Puis des nuances turquoises vont apparaître là où la toile a travaillé. Les plis d'usure tels que les "moustaches" (sous les poches) et les fishnets (derrière les genoux) s’éclairciront franchement, tandis que les parties sombres garderont leur jolie couleur.

La qualité du coton fait que la toile va s’adoucir et se détendre à chaque port. Elle va rapidement perdre de sa rigiditéVous serez rapidement très à l'aise dans votre Jean en toile Kurabo.

Que du haut de gamme, pas d'amalgame

Pour une toile d'exception, il nous fallait le top en termes de finitions :

  • Points d’arrêt très solides partout sur le jean (avec différentes épaisseurs),
  • Sacs de poches très épais en 100% coton,
  • Ganse au niveau de la boutonnière et des poches latérales,
  • Liseré selvedge rouge qui remonte jusqu’en haut de la ceinture,
  • Point de chaînette : fils extérieurs oranges et fils intérieurs bleus (ton sur ton).

Mais surtout tous les détails de qualité

Nous sommes allés au bout des choses. Et même un peu plus loin :

  • Poche ticket selvedge,
  • Poches semi-doublées avec coutures cachées : vos clés n'accrocheront pas au sac de poche
  • Rivets cachés et renforcés sur les poches arrières,
  • Double passants... doublés pour ne jamais avoir d'effilochage, 
  • Boutons et rivets en cuivre galvanisé contre la corrosion,
  • Deux passants dans le dos : la taille du jean épouse parfaitement le bas de votre dos lorsque vous portez une ceinture

Une somme de finitions et de détails pour vous faire vivre l'expérience ultime du denim japonais.

Pourquoi une coupe semi slim ?

Nous vous proposons la même coupe que celle du premier jean BG-1.1, (notez que l'arrière se plaque bien, dès le premier port).

La coupe semi-slim est la plus polyvalente : elle affine la jambe, ajuste les cuisses, ce qui permet d'allonger la silhouette. Le tout sans faire des jambes d'allumettes, ou au contraire trop serrées.

L'ouverture de jambe (17 cm pour une taille 30).

Où est-il fabriqué ?

Peu de gens le savent mais le Vietnam est un pays spécialisé dans la confection de denim. Vous seriez surpris de connaître les marques haut de gamme qui fabriquent là-bas.

L’atelier dans lequel notre jean est confectionné appartient à un conglomérat japonais possédant des usines à travers l’Asie.

Ce sont de vrais puristes du jean, qui ont une sensibilité produit qu’on ne trouve (malheureusement) pas souvent ailleurs.

Comment choisir sa taille ?

Il suffit simplement de prendre votre taille habituelle, le jean taille tout à fait normalement. 

Usez et abusez de notre tableau de mesure, d’autant plus que nous l’avons enrichi d’une vidéo. Prenez la même taille que pour le jean BG-1.1 si vous en avez un.

Quelques mots sur l'entretien

N’hésitez pas à le laisser tremper une première fois avec de la lessive et un bouchon de vinaigre blanc pour textiles sombres pendant 40 minutes pour le faire dégorger, c’est très efficace (sauf si vos autres vêtements sont plutôt sombres, auquel cas c'est facultatif).

Évitez de porter votre jean avec des chaussures ou des vêtements clairs, surtout au début lorsque l'indigo dégorge : il risquerait d'y déteindre. Cela dit c'est ce qui fait tout son charme.

Ne lavez votre jean que très peu (aérez-le plutôt, en le portant un jour sur deux).

Et pour le laver, faites-le tremper retourné dans de l’eau tiède, avec un bouchon de lessive, pendant 15 minutes (mais jamais de javel ou de sauce soja, et surtout JAMAIS à la machine à laver).

Comment porter le jean selvedge Kurabo ? 

Avec une veste en denim et un tee-shirt blanc (Luca, à gauche)

Pour porter un jean et une veste en denim, l’essentiel est de partir sur deux nuances bien distinctes.

Roulotter le bas du jean renforce la dimension workwear du look, que Luca parachève avec une paire de chaussures à motif camo et semelle en gomme.

Avec un blazer en flanelle (Florian,  à droite)

Le jeu de textures créé entre la chemise, la veste et le jean permet à la tenue de gagner en relief.

Jouez également sur les accessoires, ils vous permettront de pousser le curseur vers la dimension casual ou habillée. C’est le genre d’assemblage que vous maîtrisez déjà parfaitement.

Encore des idées de looks...

Avec un teddy et des sneakers blanches (Florian, à gauche)

Le teddy présente un motif camo légèrement fondu, évitant ainsi le côté “color block”.

L’association bleu / bordeaux fonctionne à tous les coups, mais la véritable astuce réside dans la chemise gris clair et les sneakers blanches : elles apportent de la lumière à un ensemble autrement un peu terne.

Avec une veste en cuir (perfecto) et des boots (Luca, à droite)

Le look biker perfecto / jean brut / boots gagne en originalité lorsqu’il est construit avec du marron. Le twist du bandana rempli ici une double fonction : apporter du contraste, tout en convoyant des influences “baroudeur”, particulièrement à propos sur une tenue à l’ADN masculin marqué.

À vous de jouer ! 

À voir
Dans la même collection

  • Cardigan épais Beige

    En laine mérinos douce et chaude

    • XS
    • S
    • M
    • L
    • XL
    • XXL
    285 €
  • Manteau en laine bleu

    En drap de laine épais et chaud

    • 44
    • 46
    • 48
    • 50
    • 52
    • 54
    460 €
  • Chemise chambray Maruwa

    En coton, lin et ramie

    • XS
    • S
    • M
    • L
    • XL
    • XXL
    139 €
  • Veste en flanelle grise

    Une matière lumineuse pour l'hiver

    • 44
    • 46
    • 48
    • 50
    • 52
    • 54
    425 €